Ministère de l’Education nationale et de l’Education civique

Sceau de Republique Gabonaise

Mission SUISSE

Logo

PARTENARIAT SUISSE – GABON / ENSEIGNEMENT TECHNIQUE

 

Trois autres conventions spécifiques signées à Bielle-Bienne

 

            Ces conventions sont l'aboutissement de la mission que le ministre de l'éducation nationale et l'enseignement technique, Florentin Moussavou vient d'effectuer dans le canton suisse de Bern.

 

            C'est pour faire une évaluation d'étape du programme de formation par apprentissage de type dual lancé dans le cadre du partenariat Suisse – Gabon, que le ministre de l'éducation nationale et l'enseignement technique a conduit dans le canton de Bern, une délégation composée entre autres, des membres de son cabinet et du directeur général de l'enseignement technique et de celui de l’École normale supérieure d'enseignement technique (Enset).

            La première phase de cette visite a permis au ministre de visiter la Haute école spécialisée bernoise qui accueille une vingtaine d'étudiants gabonais inscrits aux cycles de Brevet de technicien supérieur, de Bachelor et de Master. Lors des séances de travail avec les responsables académiques de cette prestigieuse école des métiers de l'industrie du bois, le chef du projet de partenariat Suisse - Gabon par ailleurs conseiller du ministre, Félicien Moukagni a dressé un bilan d'étape positif de ce programme décidé dans cette école même en 2010, par le président de la République, Ali Bongo Ondimba.

            A ce jour, 20 enseignants gabonais s'y sont spécialisés dans les métiers de l'industrie du bois pour servir à l'école des métiers du bois de Boué dont les travaux de constructions sont très avancés et les étudiants qui vont bientôt terminer leurs cycles seront rejoins bientôt à Bielle-Bienne par d'autres jeunes titulaires du bac E. Également lancé à Libreville et Port-Gentil, ce programme de formation par apprentissage de type dual axé sur la maintenance des équipements industriels du bois, mobilise une centaine d'autres élèves inscrits en baccalauréat professionnel et qui alternent entre les cours théoriques dans les lycées techniques et les cours pratiques dans une cinquantaine d'entreprises.

            Fort de ce succès salué par René Graf, le directeur de la Haute école spécialisée bernoise, le programme est entré dans sa seconde phase avec la signature de trois nouvelles conventions spécifiques dont l'objectif est d'élargir ces formations spécialisées à l'école normale supérieure d'enseignement technique et à l'Institut des technologies d'Owendo. Les conventions prévoient aussi la formation de nouveaux enseignants spécialisés dans les métiers et la commercialisation du bois par vague d'environ 15 et ce, jusqu'en 2019. Le ministre Florentin Moussavou s'est félicité de cette voie tracée par le chef de l’État qui, a-t-il précisé, "a pris une décision courageuse et risquée d’interdire l'exportation du bois brut pour viser le bel horizon de l'industrie du bois dans l'économie de notre pays".

            Ce fut aussi le message adressé par Florentin Moussavou aux étudiants gabonais inscrits au programme, à qui il a rappelé le rôle de pionnier qu'ils vont jouer dans un secteur industriel où les cadres gabonais formés et spécialisés se comptent au bout du doigt. Malgré les difficultés liées au retard de bourses, à la pratique de la langue allemande et à la rareté des stages rémunérés du fait de la réglementation suisse en matière d'immigration, les étudiants gabonais ont été assurés de la détermination du ministère à apporter rapidement des solutions et surtout du ferme engagement du président de la République de voir ce projet inverser à terme, la tendance du déséquilibre entre l'enseignement général et l'enseignement technique qui ne représente qu'à peine 10% de la population scolaire secondaire.

            Toutes ces questions qui vont être prises en compte dans la seconde phase du programme ont été largement abordées lors de la séance de travail que le ministre Florentin Moussavou a eu avec le Secrétaire d’État à la formation, la recherche et l'innovation du canton suisse de Bern. Le Dr Mario Dell' Ambrogio qui a expliqué à son interlocuteur gabonais, le modèle suisse de financement de la formation par apprentissage de type dual, s'est engagé à soutenir ce partenariat, en réfléchissant sur les possibilités de lever quelques obstacles au déroulement du programme, mais dans le respect des lois suisses. Le ministre gabonais de l'éducation nationale et l'enseignement technique l'a invité à participer à la 57è session ministérielle de la Conférence des états et gouvernements francophones que le Gabon va abriter avant mai 2016.

            En marge de cette mission, le ministre Florentin Moussavou a examiné avec Thomas Seghezzi, le directeur général du partenaire suisse Rainbow, les conditions de reprise des travaux de construction de l'école de tourisme et d'hôtellerie du Cap et de l'école nationale de commerce de Port-Gentil, suite à la mobilisation par les pouvoirs publics, des 32 milliards attendus pour leur financement.

 

 

Publié le : 23 / 12 / 2015